2014年03月06日

i. longchamp pas cher

journaliste de l'AFP. sac longchamp
longchamp pas cherLes responsables de Siemens, Volvo, General Electric, Nestlé mais aussi des patrons de fonds du Koweït ou du Qatar ou d'entreprises de pays émergents se sont rendus à Matignon pour un dîner avec le Premier ministre. Étaient aussi présents plusieurs ministres, dont Arnaud Montebourg (Redressement productif), Fleur Pellerin (Économie numérique), Nicole Bricq (Commerce extérieur), Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur), Sylvia Pinel (Artisanat), Hélène Conway-Mouret (Français de l'étranger)."Nous sommes heureux de partager avec vous, et de discuter de la richesse de vos expériences", a déclaré M. sac longchamp pas cher sac longchamp pliage Ayrault, selon des propos rapportés par son entourage. "L'investissement est, et a été, dès le départ, une priorité de mon gouvernement", a-t-il ajouté, précisant que son "ambition est que la France soit à la hauteur des grandes mutations du monde". Le conseil stratégique de l'attractivité qui se tiendra lundi matin à l'Élysée a pour but de convaincre les patrons étrangers "que la France est un pays où l'on peut investir", avait expliqué vendredi le ministre de l'Économie Pierre Moscovici. longchamp pas cher
sac longchamp pas cher"Confiance"L'objectif est de "leur expliquer tout ce que nous faisons sur la compétitivité, sur la simplification, sur l'amélioration de l'environnement réglementaire et fiscal", avait-il dit. Selon M. Moscovici, le message de François Hollande, qui a été celui de sa visite aux États-Unis, est de dire que "la France est un pays dans lequel on peut avoir confiance".
http://www.lnlive.fr
posted by sac pas cher at 10:39| Comment(0) | i. longchamp pas cher | 更新情報をチェックする
この記事へのコメント
コメントを書く
コチラをクリックしてください
×

この広告は1年以上新しい記事の投稿がないブログに表示されております。